Retour à l'accueil

Association des
Amis du Vieil Arles

Cet espace est dédié à l'annonce d'une sélection d'évènements ou d'informations ayant trait au partrimoine d'Arles et du Pays d'Arles ou organisés par des structures partenaires, associatives, institutionnelles ou privées.

Ceux relevant de l'activité des Amis du Vieil Arles sont détaillés dans la rubrique Activités.

Actualités

Toutes les animations organisées cet été dans les monuments d'Arles

 

 

 

 

Le service du Patrimoine de la ville propose une série d'animations dans les monuments arlésiens tout au long de l'été :

festivals, visites guidées, visites contées, visites drôles et décalées, reconstitutions historiques, spectacles taurins.

Consulter ICI le programme et les modalités de participation.

Site Internet su service du Patrimoine : ICI

 

 

 

2émes Rencontres cinématographiques d'Arles du 23 au 26 juillet à la Croisière

Pour la deuxième année consécutive, les Cinémas Actes Sud proposent, en partenariat avec l'association Ciné Passage, le Domaine Baumanière, la Banque Palatine, la boulangerie-pâtisserie Soulier, La Provence et Soleil FM, 4 soirées de cinéma plein air !

Soirée du lundi 23 juillet :

20 h 30 : rencontre avec le réalisateur Pierre Godeau et Édouard Baer (sous réserve).
22 h : projection en avant-première du film « Raoul Taburin », adaptation de la BD de Sempé.

Film avec Benoît Poelvoorde, Édouard Baer, Suzanne Clément.
Raoul Taburin, c'est l'histoire d'un petit garçon devenu grand sans savoir faire du vélo. L'histoire d'un immense malentendu vécu comme une malédiction. Un imposteur malgré lui.

 

Soirée du mardi 24 juillet :

22 h : projection en avant-première du film « Le grand bain » (durée : 2 h 02).
De Gilles Lellouche. Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira.

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie.
Hors-compétition au Festival de Cannes 2018.

Soirée du mercredi 25 juillet :

20 h 30 : Rencontre avec l'équipe du film.
22 h : projection en avant-première du film « Les Filles du Soleil ».
Film d'Eva Husson avec Golshifteh Farahani, Emmanuelle Bercot, Zübeyde Bulut.

Au Kurdistan, Bahar, commandante du bataillon Les Filles du Soleil, se prépare à libérer sa ville des mains des hommes en noir, avec l’espoir de retrouver son fils. Une journaliste française, Mathilde, vient couvrir l’offensive et témoigner de l’histoire de ces guerrières d’exception. Depuis que leur vie a basculé, toutes se battent pour la même cause : la femme, la vie, la liberté.
Présenté au Festival de Cannes 2018

Soirée du jeudi 26 juillet :

20 h 30 : rencontre avec Benoît Graffin, scénariste.
22 h : projection en avant-première du film « En Liberté ! ».
Film de Pierre Salvadori avec Adèle Haenel, Pio Marmai, Audrey Tautou.

Yvonne, jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait, mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.
Prix SACD Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2018.

Les quatre soirées se déroulent à La Croisière - 63, boulevard Émile Combes

Plein tarif : 10 € ; tarif réduit : 9€ (demandeurs d'emploi, – 26 ans, + 65 ans) ; pass 4 films 32 €.

Concert sur la terrasse de la Fondation Van Gogh jeudi 26 juillet à 21 h

Les oiseaux sur la terrasse

La performance sonore présentée par Anthony Moore à la Fondation Vincent van Gogh Arles rend hommage aux oiseaux ainsi qu'à l’ornithologue Luc Hoffmann, dont le rôle a été déterminant dans la création de la Fondation.

La nuit tombée, le paysage sonore arlésien composé des bruits de la ville se métamorphosera peu à peu en un concert de musique électronique improvisé, durant lequel chants poétiques et chants naturels d’oiseaux dialogueront afin de créer une atmosphère originale qui s’épanouira tout au long de la soirée.

Concert gratuit.

Demande de réservation obligatoire par email à concert@fvvga.org ; préciser prénom et nom pour chaque de demande de réservation.
Attention : les places sont limitées, un email de confirmation sera envoyé dans les trois jours qui suivent votre demande de réservation. L fondation s'excuse par avance pour les réservations qui ne pourront aboutir lorsque le concert sera complet.

Site Internet de la fondation : ICI

 

Concert dans l’abbatiale de Saint-Gilles vendredi 27 juillet à 19 h

Grâce à un partenariat avec le Festival Radio France Occitanie Montpellier, la Ville de Saint-Gilles accueille dans son abbatiale, le mercredi 27 juillet à 19 h, un concert du chœur de l’Armée française.

Le chœur de l’Armée française interprétera des chants traditionnels et de la musique savante, d’origines géographiques variées, mais réunis par la sacralité du chant. En effet, pour ce concert conçu pour célébrer les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, en cette année de célébration du vingtième anniversaire de leur inscription au Patrimoine mondial, le chef de chœur, Aurore Tillac, propose du chant traditionnel géorgien, un chant American Spiritual, une messe… et bien d’autres surprises.

Le concert est gratuit. Pas de réservation nécessaire.

 

Balades à vélo à la découverte des vieux arbres de Graveson

Les Rencontres de la photographie du 2 juillet au 23 septembre

Cette 49e édition du festival, est « Une fabuleuse machine à explorer le temps », selon son directeur artistique, Sam Stourdzé.

La trentaine d'expositions, organisées en grandes séquences, permet de naviguer entre un passé récent (Mai 68, Robert Kennedy, l'aménagement du delta du Rhône) et un avenir tout proche (avec d'étonnantes images autour de l'humanité augmentée). L’Amérique fait l’objet de plusieurs regards, celui du grand Robert Frank, celui de Raymond Depardon mais aussi d’un photographe palestinien, Taysir Batnitji. Et cette année, la photographie turque contemporaine est à découvrir. Comme tous les ans, le festival est aussi une invitation à explorer la ville, à travers de singuliers lieux d'exposition : exceptionnellement, la maison d'arrêt d'Arles, la chapelle de la Madeleine qui accueille le Palais de Tokyo, le premier étage du Monoprix... Sans oublier, le rendez-vous autour du livre photo, les remises de prix, les soirs de projection et des nuits de fêtes.

Espace Van Gogh :
Robert FRANCK – Sidelines – America great again
Raymond DEPARDON – Depardon USA 1968/1999 – America great again

Église des Trinitaires
THE HOBBYIST – En quête de passion – Humanité augmentée

Église Sainte-Anne :
Jonas BENDIKSEN – Le dernier testament – Humanité augmentée

Palais de l’Archevêché :
William WEGMAN – Être humain – Figures de styles

Cloître Saint-Trophime :
Gregor SAILER – Le village Potemkine – Les plateformes du visible
Baptiste RABICHON – En ville – Figures de styles

Salle Henri-Comte :
René BURRI – Les pyramides imaginaires – Figures de styles

Fondation Manuel Rivera-Ortiz :
HOPE, une perspective collaborative – Programme associé Fondation Manuel Rivera-Ortiz

Chapelle de la Charité :
P. RAFIY et L. BIXHAIN (LET’Z ARLES) – Programme associé

Maison des Lices :
YINGGUANG GUO – La joie de la conformité – Le Monde tel qu’il va
FENG LI – Nuit blanche – Émergences
UNE ATTENTION PARTICULIÈRE – sélection de 3 étudiants promo 2018 – Programme associé

Chapelle Saint-Martin du Méjan :
Taysir BATNIJI – Gaza to America, home away from home – America great again

Association du Méjan :
Une Bibliothèque – Maison Européenne de la Photographie – Programme associé

Église des Frères Précheurs :
Paul GRAHAM – La blancheur de la baleine – America great again

Musée Réattu :
Véronique ELLENA – Rétrospectives – Programme associé
Alfred LATOUR – Cadrer son temps – Programme associé

Commanderie Saint-Luce :
Laura HENNO – Redemption – America great again

Galerie ARENA – ENSP :
Julien CREUZET – Maïs chaud Malboro – Émergences

Palais de Luppé :
V. JOUVE et V. AYROLES – Conversation photographique – Émergences
TODD HIDO – La lumière sombre – Programme associé

Chapelle de la Madeleine :
Pia Rondé et Fabien SALEIL (Palais de Tokio)- Topophilie des cendres – Les Invités

Église Saint-Blaise :
OPÉRA NATIONAL DE PARIS – 3e scène –Les Invités

Couvent Saint-Césaire :
VR ARLES FESTIVAL – Réalité Virtuelle – Émergences

Croisière :
1968 QUELLE HISTOIRE – Barricades, expression, répression – Cours Camarade
C. DE MIDDEL et B. MORAIS – Minuit à la croisée des chemins – Humanité augmentée
J. ATWOOD et J. COLOM – Espace public – Dialogues
Lucas OLIVET – Kopiec Bonawentura – Émergences
Le PRIX PICTET célébre ses lauréats – Programme associé
Géraldine LAY – North end – Programme associé
Le  NONANTE-NEUF – Programme associé

Maison des Peintres :
Matthieu GAFSOU – H+ – Humanité augmentée
UNE COLONNE DE FUMÉE – regards sur la scène contemporaine turque – Le monde tel qu’il va
DES CLICS ET DES CLASSES – Programme associé Canopé
ARLES, LE TEMPS D’UNE IMMERSION – Programme associé Workshops

Monoprix (place Lamartine) :
O. KRAVETS, M. MORINA et O. YUSHKO – Grozny, neuf villes –Le monde tel qu’il va
MC BROWN – Yo soy Fidel – Les plateformes du visible
LES PRIX DU LIVRE 2018 – Arles Books
LUMA RENCONTRES – Dummy Book Award Arles 2018 – Arles Books

Ground Control (gare SNCF) :
C. DRAEGER et H. HOLZFEIND – Le projet Auroville – Cours Camarade
SINZO AANZA – Épreuve d’allégorie – Nouveau Prix Découverte
M. ALCAZAR-DUARTE – Ascension – Nouveau Prix Découverte
CHRISTTO et ANDREW – Purgatoire crypté – Nouveau Prix Découverte
Anne GOLAZ – Corbeau –Nouveau Prix Découverte
Chandan GOMES – Des personnes que vous pourriez connaitre – Nouveau Prix Découverte
Thomas HAUSER – The wake of dust – Nouveau Prix Découverte
Anton ROLAND LAUB – Mobile churches – Nouveau Prix Découverte
Ali MOBASSER – Les fragments du coeur brisé de mon grand-père
Paulien OLTHETEN – La défense, le regard qui s’essaye – Nouveau Prix Découverte
W. WOJCIECHOWSKA – Sparks – Nouveau Prix Découverte

Trinquetaille :
M. RICARD et S. VELEZ – Contemplation – Programme associé

Musée départemental Arles antique :
PARADISIAQUE – De Fos à la Grande Motte, entre rêves et béton – Cours Camarade
Aurore VALADE – Révoltes intimes – Émergences

Atelier des Forges :
Paul FUSCO, RJ TERPSTRA, P. PARRENO – The Train le dernier voyage de JFK – Cours Camarade
Ann RAY – Lee Mac Queen, les inachevés – Figures de styles

La Grande Halle :
GILBERT & GEORGE : the Great Exhibition 1971-2016 – Programme associé Fondation Luma
ARTHUR JAFA – Apex – Programme associé Fondation Luma
PIPILOTTI RIST – Pixel forest – Programme associé Fondation Luma
Amar KANWAR – Such a morning – Programme Associé Fondation Luma
LILY GAVIN – Une histoire avec Vincent – Programme associé Fondation Luma

Magasin électrique :
Collection Antoine de GALBERT – Portraits – Programme associé Association du Méjan
Prune NOURRY – La destruction n’est pas une fin en soi – Programme associé Association du Méjan
UNE BIBLIOTHÈQUE / Maison européenne de la Photographie – Programme associé Association du Méjan

Maison centrale d’Arles :
Christophe LOISEAU – Droit à l’image – Les plateformes du visible

Abbaye de Montmajour :
GODARD et PICASSO – Collages – Dialogues

Ancien collège Mistral :
COSMOS ARLES BOOKS – Arles Books

Site Internet : ICI

Deux expositions photo au musée départemental Arles antique du 2 juillet au 26 août

Paradisiaque !

Philippe Andrieu (1953), Lewis Baltz (1945-2014), Lucien Clergue (1934-2014), Jean Dieuzaide (1924-2003), Bob Ter Shiphorst (1923-2002), Jacques Windenberger (1935), Jean-Pierre Josse (1946), Pierre Pillet, Hélène Roger-Viollet (1901-1985), Georges Vlassis (1950).

L’exposition Paradisiaque ! revient sur l’aménagement du delta du Rhône décidé par l’État dans les années 1960-70. Trois sites vont connaître des destins différents : Fos-sur-Mer est désignée pour un projet portuaire et industriel, La Grande Motte est choisie pour être la première station balnéaire de la Mission Racine et l’île de Camargue devient une terre à préserver grâce à la création d’un Parc naturel régional. Les trois projets sont inaugurés en 1968.

Récréation à l'école maternelle au caravaning de La Feuillane, Fos-sur-Mer
©Jacques Windenberger

Souvent inédites, jamais mises en récit, ces images racontent une page récente de l’histoire du delta qui va marquer durablement ce territoire et ses habitants. Plus encore, elles sont une sorte de miroir grossissant des utopies politiques et sociales à l’œuvre dans ces années si proches et pourtant si lointaines.

Commissaires : Agnès Barruol (chargée de mission Patrimoine) et Estelle Rouquette (conservateur du musée de Camargue)

Salle du rez-de-chaussée - ouvert tous les jours de 10 h à 18 h

Révoltes intimes

Lauréate du Photo Folio Review 2017, Aurore Valade est née en 1981 à Villeneuve-sur-Lot. Elle vit et travaille entre Arles et Madrid.

On dit que l’intimité est liée à l’art de raconter la vie, et c’est précisément cet art qu’Aurore Valade convoque dans son projet. Voilà pourquoi son point de départ ne pouvait être que celui de la conversation : converser signifie aller vers l’autre, développer un chemin ensemble, et c’est de là que naît la pratique collaborative entre l’artiste et ceux qu’elle photographie. Aurore Valade explore ainsi une « intimité libérée » par le désir de partager la voix et d’écouter d’autres voix qui réclament l’exceptionnalité de chaque vie, car cette vie est toujours et à chaque fois la seule qui s’offre à vivre. Chacune de ces photographies montre un espace partagé qui concentre et déploie cette vitalité irréductible et excessive. C’est pourquoi Aurore Valade a voulu explorer cet espace précis dans lequel l’intime est en tension permanente avec le politique, où sa libération est toujours transgressive et habite le cœur même de la révolte.

                                                                                                                                                                                                                                                                          Chocolat amer ©Aurore Valade

Commissaire : Daniel Lesmes

Salle Fernand-Benoit (1er étage) - ouvert tous les jours de 10 h à 18 h

Programme des activités du musée : ICI

Site Internet du musée : ICI

Exposition-Rétrospective au musée Réattu du 30 juin au 30 décembre.

Véronique Ellena

Témoin passionné de la vie quotidienne dont elle révèle la spiritualité et magnifie la dimension rituelle à travers ses séries, photographe des choses simples auxquelles elle confère beauté et noblesse dans ses portraits, paysages et natures mortes délicatement mis en scène, Véronique Ellena est une artiste singulière dont le musée Réattu propose de découvrir l’œuvre dans toute son ampleur.

Cette première rétrospective institutionnelle invite à s'immerger au cœur de trente années de création, ponctuées de séries emblématiques développées à travers la commande publique (Les Grands moments de la vie, Le plus bel âge, Le Havre) etémaillées de résidences artistiques donnant naissance à des ensembles majeurs comme Les Classiques cyclistes ou Les Natures mortes de la Villa Médicis.

Du samedi 30 juin au dimanche 30 décembre de 10 h à 18 h jusqu'au 31 octobre et de 10 h à 17 h à partir du 2 novembre - Fermé le lundi.

Site internet : www.museereattu.arles.fr

Tarifs en vigueur à l'entrée du musée, sans supplément.

 

Le musée de la Camargue propose deux circuits du 2 juillet au 26 août

Dans le cadre de l'exposition Mères, Maries, marais, écologie d'un mythe et des circuits Camargue, Passion Territoire, le musée de la Camargue décline du 2 juillet au 26 août un programme d'activités au féminin :

Des taureaux et des femmes

Tous les mardis de :

16 h 30 : visite guidée du musée et de l’exposition.
17 h 30 : départ pour une manade de taureau, à la rencontre d’une manadière.
18 h à 20 h : visite de la manade en charrette.

Restauration possible au restaurant « Le Flamant Rose » à Albaron.

                                                                                                                                                                                                                                             Crédits : Jean Mansuy

 Un territoire au féminin

Tous les mercredis :

de 9 h à 12 h : accueil au Mas de Valériole par une viticultrice pour une découverte du domaine suivie d’une dégustation.
de 14 h à 15 h 30 : visite d’un domaine rizicole et accueil par la rizicultrice.
de 16 h à 17 h : visite de l’exposition Mères, Maries, marais, écologie d’un mythe.

Restauration possible au restaurant « Le Flamant Rose » à Albaron.

Tarif plein : 23 € ; tarif réduit : 12 € (- de 12 ans)

        Crédits : A. Krah; H. Michel Musée de la Camargue

Téléphone : 04 90 97 10 82

Courriel : musee@parc-camargue.fr

Programme printemps-été des activités du musée : ICI

Site internet : ICI

 

 

 

Exposition au musée de la Camargue du 18 mai au 4 novembre

                                                                                                                                                           Crédits photo : Jean Mansuy

Mères, Maries, marais, écologie d'un mythe

Femme sacrée, déesse de la nature, femme domestique au service du mas et des hommes ou femme amazone, centauresse, manadière, « Mères, Maries, marais, écologie d’un mythe » illustre la place du féminin dans des milieux naturels et culturels en mixant les problématiques environnementales, spirituelles, anthropologiques, sociologiques. L’exposition invite artistes, scientifiques, témoins de cette histoire à croiser leurs regards pour révéler la force du féminin dans les milieux longtemps réservés aux hommes. Photographies, peintures, sculptures, sons témoignent de la place des femmes en Camargue, où les eaux des fleuves rejoignent celles de la mer.

Exposition coproduite par le musée du Parc naturel régional de Camargue et MP2018, Quel Amour !

Au musée de la Camargue, du vendredi 18 mai au dimanche 4 novembre 2018, de 9 h à12 h 30 et de 13 h à 18 h du 18 mai à fin septembre ; de 10 h à 12 h 30 et de 13 h à 17 h du 1er octobre au 4 novembre.

Programme printemps-été des activités du musée : ICI

Site internet : ICI

Accès compris dans le billet d'entrée du musée

Deux expositions à la Fondation Van Gogh du 21 avril au 28 octobre

Soleil chaud, soleil tardif. Les modernes indomptés.

Depuis son ouverture en 2014, la Fondation Vincent van Gogh Arles associe l'œuvre du maître hollandais à de grands noms de l'art, ce qui donne toujours lieu à des expositions collectives à fort caractère. Cette fois-ci Bice Curiger, sa directrice artistique, a choisi de faire dialoguer Van Gogh avec Pablo Picasso qui considérait l'auteur de La nuit étoilée comme « le plus grand de tous », et huit autres artistes. Sur la thématique de la lumière, source inépuisable d'énergie rappelant combien Van Gogh y puisait son génie, l'exposition Soleil chaud, soleil tardif - Le moderne indompté interroge sur le rapport que les créateurs entretiennent avec la Méditerranée. Elle va même au-delà en réunissant, grâce à des prêts exceptionnels, sept tableaux de Van Gogh et sept de Picasso, des œuvres d'Alexander Calder, Adolphe Monticelli, Sigmar Polke, Giorgio de Chirico, Germaine Richier, Etel Adnar, Sun Ra, autant de talents qui offrent un éblouissant mélange des genres. Le fil rouge du soleil chaud des moissons symbolise un modernisme à son apogée s'incarnant dans le travail de Van Gogh quand il découvre la Provence en 1888 où il marche dans les pas du peintre marseillais Monticelli qui est au panthéon de ses inspirateurs.

Le soleil déclinant, quant à lui, s'exprime chez Picasso lorsqu'il peint, à la fin de sa vie, à Mougins Le vieil homme en 1970 ou Tête d'homme au chapeau de paille, en 1973, en hommage à Van Gogh.

L'autre événement à voir à la Fondation est la rétrospective consacrée au britannique Paul Nash. Les œuvres de la période 1918-1946 irradient d'une atmosphère surréaliste. L'exposition Paul Nash - Eléments lumineux montre des tableaux où les soleils ressemblent à des tournesols et les paysages sont emprunts de mélancolie en réaction à la Première Guerre mondiale. Né en 1889, il sera nommé artiste de guerre officiel. Puis installé dans le midi de la France, il sera très influencé par Cézanne.

Fondation Vincent van Gogh, du samedi 21 avril au dimanche 28 octobre 2018 de 11 h à 19 h

Tarif : 9 € (tarifs réduits 7 et 4 €)

Site internet  de la Fondation Van Gogh : ICI
Page Internet de l'exposition : ICI
Programme des activités pédagogiques de la Fondation : ICI

 

Les visites thématiques du musée bleu

Une guide conférencière propose un parcours commenté d'une durée de 1 h 15 dans le musée, pour une lecture thématique des collections.

3 € en plus du billet d’entrée – Gratuit pour les abonnés.

Certains dimanches à 11 h. Sans réservation, billets en vente le jour même, dans la limite des places disponibles.

Programme de juin à septembre 2018

le 10 juin : Arbres, fleurs et fruits dans la mythologie
par Christine Berthon.

le 17 juin : La journée type d'un citoyen romain
par Alice Vallat.

le 8 juillet : Les voies de communication et le commerce
par Alice Vallat.

le 15 juillet : Les animaux dans la vie quotidienne et la mythologie
par Christine Berthon.

le 29 juillet : Les différents âges de la vie
par Alice Vallat.

le 12 août : Coquillages et crustacés, la gastronomie romaine
par Alice Vallat.

le 26 août : L'armée romaine
par Alice Vallat (dans le cadre du festival Arelate, journées romaines d’Arles).

le 9 septembre : Le super héros
par Christine Berthon.

le 16 septembre : Le musée en 15 chefs-d’œuvre (dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine)

le 23 septembre : Les Romains et le travail
par Alice Vallat.

Programme des activités du musée : ICI

Site Internet du musée : ICI

Les dimanches en famille au musée départemental Arles antique

Des archéologues-plongeurs, des mosaïques qui racontent d’incroyables histoires, des gladiateurs à l’entraînement ou encore la journée d'un écolier romain...

Laissez-vous raconter le musée pour le plaisir des yeux et des oreilles et partagez un moment de découverte entre petits et grands.

Avec Christine Berthon, guide-conférencière, certains dimanches à 11 h.

Durée : 1h15 - Gratuit sur réservation au 04 13 31 51 48

Le 24 juin et le 19 août :
Amphithéâtre et gladiateurs.

Le 22 juillet :
À vos tubas, prêts plongez !

Le 30 septembre :
Ce que racontent les mosaïques.

Programme des activités ddu musée : ICI

Site Internet du musée : ICI

Stages de reliure, dorure, marbrure du 26 mars au 15 juillet organisé par l'association ARRA

L'association ARRA propose des stages de reliure, dorure sur cuir, marbrure du papier de différents niveaux.

Retrouvez plus d'informations sur le site de l'association : ICI ou contactez le 06 31 31 41 98

Les lundi 26 et mardi 27 mars, de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30, stage d'initiation à la reliure japonaise.

Ce stage vous enseignera les techniques spécifiques de reliure et couture nécessaire à la confection de reliures dites japonaises par la réalisation de 3 livres blancs. Du pliage du papier à la couture au fil de lin, le stagiaire s’initiera à cette reliure traditionnelle selon les codes spécifiques.

Tarif : adhérents 145€ - non adhérents 160€

Lieu : 13 rue Marmandin à Arles

 

Exposition au musée Réattu du 29 mars au 30 septembre 2018

Photo : Autoportrait, Alfred Latour - Atelier de l'artiste, Eygalières - ca 1950 / Fondation Alfred Latour, tous droits réservés

Alfred Latour - Photographies - Cadrer son temps

« Alfred Latour - Photographies - Cadrer son temps » évoque l’œuvre photographique d’Alfred Latour. Elle fait pour la première fois l’objet d’une exposition institutionnelle au musée Réattu.

Dans la préface de la Revue des arts et métiers graphiques du 25 août 1931, le poète et critique d’art Philippe Soupault écrivait : On a voulu à tout prix que la photographie fût un art […]. À part de très rares exceptions, de ces exceptions qui confirment la règle, les photographes cherchèrent à faire de la peinture.

Avant d’être photographe, Alfred Latour est peintre. Aussi son œuvre ne s’inscrit-il pas dans cette quête un peu vaine, mais se place de façon légitime dans l’histoire même de la photographie et rejoint – le temps d’une exposition – les cimaises du premier musée des beaux-arts français à avoir collectionné la photographie.

Musée Réattu, 10 rue du Grand Prieuré, du jeudi 29 mars au dimanche 30 septembre 2018, de 10 h à 18 h - Fermé le lundi et le 1er mai

Tarif : de 6 à 9 €

Site internet : www.museereattu.arles.fr

 

Visite de la Maison du Projet - LUMA Arles

Au cœur de la Grande Halle, la Maison du Projet permet au public de découvrir les avancées du chantier de construction et de rénovation au Parc des Ateliers. Deux maquettes conçues par Frank Gehry, l’une de l’ensemble du site, l’autre du nouveau bâtiment, sont présentées tous les jours, du 2 juillet au 4 novembre 2018, de 10 h à 19 h 30.

Un membre de l'équipe de médiation sera heureux de vous faire découvrir l'héritage industriel du site, et les bâtiments en cours de réhabilitation ou de construction, le nouveau jardin et les enjeux du projet architectural et culturel au cours des prochaines années.

La Grande Halle, Parc des Ateliers, Arles - entrée au 45 chemin des Minimes, 13200 Arles

Entrée libre et gratuite

Téléphone : 04 90 47 76 17
Courriel : reservation@luma-arles.org

Site internet : www.luma-arles.org/

Les sentiers de l'Étourneau aux Marais du Vigueirat à Mas Thibert

Du lever au coucher du soleil, parcourez les sentiers de l’Étourneau en accès libre. Sur 4 km de parcours thématiques, vous découvrirez :

– le sentier des Cabanes, parcours ludique de 500 mètres sur pilotis, pour découvrir avec les enfants tous les secrets de Dame Nature à travers huit cabanes interactives ;

– le sentier de la Palunette, découverte du paysage de la Camargue sur un circuit de 2,5 km équipé de deux observatoires et d’une plate-forme d’observation ;

– le jardin ethnobotanique, 700 mètres pour découvrir les plantes de Camargue et leurs usages par l’homme ;

– le sentier écofuté, parcours interactif destiné à sensibiliser aux problématiques d’écoresponsabilité et à l’utilisation des ressources naturelles.

Tarifs : 3 € à partir de 13 ans - 1,50 € de 6 à 12 ans - gratuit pour les moins de 6 ans.

Les sentiers de l’Étourneau ne sont pas accessibles aux enfants de moins de 13 ans non accompagnés d’un adulte.

Site Internet : ICI

Exposition au musée Réattu du 17 février au 30 décembre 2018

Le musée Réattu a 150 ans

L'année 2018 marque le cent-cinquantième anniversaire de l'ouverture au public de la maison du peintre Jacques Réattu. Pour célébrer l'événement, le musée met en place un dispositif exceptionnel de présentation de ses collections, sous la forme d'un accrochage rappelant ses origines : une galerie de peintures grandiose, associant librement les œuvres de Jacques Réattu – les grisailles du temple de la Raison, Prométhée, Alcibiade, etc. – à celles des peintres qu'il a collectionnés – Simon Vouet et Antoine Coypel – ou dont il a hérité, comme celles de son oncle Antoine Raspal.

Cet accrochage rend aussi hommage à Élisabeth Grange, fille du peintre, qui permit à la ville d'ouvrir à ses concitoyens un musée des beaux-arts clé en mains. Amatrice éclairée d'art et de littérature, muse de plusieurs peintres et du poète Frédéric Mistral, elle fut une figure incontournable du paysage artistique et social de sa ville au XIXe siècle, le parfait exemple du « type arlésien ».

Revenant aux sources de l'esprit du musée – une cohabitation permanente entre art ancien et art contemporain – le musée remet ainsi en scène les chefs-d’œuvre les plus emblématiques de ses collections.

Musée Réattu, 10 rue du Grand Prieuré, du samedi 17 février au dimanche 30 décembre 2018 de 10 h à 17 h jusqu'au 28 février et de 10 h à 18 h du 1er mars au 31 octobre puis jusqu'à 17 h

Site internet : www.museereattu.arles.fr

Programme 2018 de l’association pour les journées de l’Antiquité

 

 

L’association pour les journées de l’Antiquité présente pour la 29e fois son programme de visites, conférences, ateliers en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Languedoc-Roussillon.

Un vaste programme qui répertorie une centaine de manifestations depuis Béziers jusqu’à Nice.

Ces activités se dérouleront essentiellement avec les beaux jours du printemps. Vous y retrouverez des rendez-vous incontournables, comme les Journées nationales de l’Archéologie (les 15, 16 et 17 juin ; le programme complet sera disponible sur le site des Journées nationales de l’Archéologie : ICI ) ou la riche programmation du centre « Le Bourilhou » au Vigan. De nouveaux événements sauront retenir votre intérêt comme les visites de sites incontournables tels que Saint-Blaise, Glanum, l’Hôtel de Sade.

Le programme complet : ICI

 

 

La saison culturelle 2017-2018 organisée par la ville d'Arles

La programmation culturelle "ville d Arles" 2017/2018 organisée par :

- les services de la Culture et du Patrimoine,

- la médiathèque,

- les Archives communales, 

- le Musée Réattu,

peut être consultée ICI

Connaissez-vous le musée Urgonia à Orgon ?

Un musée baptisé Urgonia et un sentier de la Pierre consacré à la géologie locale ont récemment ouvert leurs portes à Orgon. Le territoire d'Orgon est un site dont l'intérêt scientifique et culturel constitue un outil éducatif mis à la disposition des enseignants.

L'équipe du musée Urgonia sera heureuse de vous accueillir le samedi 21 mai à partir de 20 h 30 dans le cadre de la nuit des musées 2016. Cette soirée animée, placée sous le signe de la convivialité, sera l'occasion de découvrir le musée autrement.

Au programme, tout au long de la soirée, une enquête à mener dans le musée, un diaporama insolite, des vidéos réalisées par les élèves de seconde du lycée Saint-Charles projetées à l'extérieur, le tout agrémenté par une animation musicale.

Pour tout savoir du musée Urgonia, cliquer ICI.