Retour à l'accueil

Association des
Amis du Vieil Arles

Cet espace est dédié à l'annonce d'une sélection d'évènements ou d'informations ayant trait au partrimoine d'Arles et du Pays d'Arles ou organisés par des structures partenaires, associatives, institutionnelles ou privées.

Ceux relevant de l'activité des Amis du Vieil Arles sont détaillés dans la rubrique Activités.

Actualités

Fermetures exceptionnelles du musée de la Camargue

 

Le musée de la Camargue s'agrandit par l'adjonction d'un nouveau bâtiment destiné à accueillir les expositions temporaires.

Pour cette raison, le musée sera exceptionnellement ferlé :
- du 5 novembre au 2 décembre inclus ;
- le week-end des 8 et 9 décembre ;
- le vendredi 14 décembre.

Site Internet du musée : ICI

 

Conférence à Mouriès vendredi 16 novembre à 18 h 30

Conférence à l'Espace culturel de Graveson vendredi 16 novembre à 20h30

Le CREDD'O (centre de rencontres, d'études, de documentation et de diffusion de la langue d'oc) propose une conférence intitulée :

La noblesse gravesonnaise

par Joseph PETIT, président fondateur du CREDD'O

Les Amat, Clémens, Robin, seigneurs du village et propriétaires des grands mas du terroir gravesonnais.

Entrée libre et gratuite.

 

Colloque au théâtre Le Forum à Fréjus les 16 et 17 novembre

Entrée gratuite.

Programme détaillé du colloque : ICI

Les visites thématiques du musée bleu

Une guide conférencière propose un parcours commenté d'une durée de 1 h 15 dans le musée, pour une lecture thématique des collections.

3 € en plus du billet d’entrée – Gratuit pour les abonnés.

Certains dimanches à 11 h. Sans réservation, billets en vente le jour même, dans la limite des places disponibles.

Programme de novembre 2018

le 11 novembre : Vénus dans la sculpture romaine
par Alice Vallat.

le 18 novembre : La construction romaine : styles, techniques et matériaux
par Alice Vallat.

Programme des activités du musée : ICI

Spectacle de danse samedi 17 novembre à partir de 17 h au musée départemental Arles antique

Danse au musée avec La Cie Pernette en partenariat avec les membres du réseau DELTA (Le Citron Jaune, la FAI-AR, Lieux publics)

La chorégraphe Nathalie Pernette s’inspire de la statuaire de nos villes et musées pour créer. Après la Figure du gisant et la Figure du baiser, le triptyque se termine par :

La Figure de l’érosion,

lente et fascinante disparition par désagrégation.

Le musée est une riche source d’inspiration pour les danseurs qui sont accueillis pendant une semaine par le service des publics et l’équipe scientifique. La compagnie présente à l’issue de la résidence une étape de travail avant la création en 2019.

17h : visite portant sur les questions d’usure et de conservation par les équipes du musée

18h : sortie de chantier (étape de création) « La Figure de l’Erosion » - présentation du travail des danseurs

19h : spectacle Arthur Ribo, un happening textuel et vocal où toute proposition, réaction du public est immédiatement inscrite dans le spectacle.

19h30 : Temps apéro et discussion autour du Food truck du musée

Tout public à partir de 10 ans - Durée 2h30 - Gratuit – Réservation obligatoire au 04 13 31 51 48, dans la limite des places disponibles.

Programme des activités du musée : ICI

 

Conférence dimanche 18 novembre à 17 h en salle d'honneur de l'hôtel de ville

Visite du musée Réattu pour les personnes malvoyantes et non-voyantes dimanche 18 novembre à 14 h 30

« D’une œuvre à l’autre ». Un parcours sensoriel et descriptif destiné aux personnes non-voyantes et malvoyantes retrace l’histoire de ce Grand-Prieuré devenu musée et des collections qu’il abrite, de Jacques Réattu à Picasso. Cette visite est l’occasion d’expérimenter les nouveaux outils accessibles conçus au musée à l’issue du premier atelier dédié au handicap visuel au mois de juin 2018.

3€ par personne, gratuit pour les accompagnateurs.
Sur réservation uniquement, avant le vendredi 16 novembre, au 04 90 49 37 58 ou reattu.publics@ville-arles.fr

Site internet : ICI

 

Conférence dimanche 2 décembre à 17 h en salle d'honneur de l'hôtel de ville

Exposition au musée départemental Arles antique du 15 septembre au 18 novembre

Voyage en Méditerranée - La mosaïque aux îles

Ornement d’une maison romaine il y a près de dix-sept siècles, la Mosaïque aux iles traverse les âges et fascine les hommes. Pièce unique restaurée à Arles depuis près d’un an et témoin précieux du patrimoine archéologique romain, on peut la découvrir dans son ensemble.

Découvert en 1995 dans l’antique Ammædara, aujourd’hui Haïdra en Tunisie, ce pavement en mosaïque de 30 m2 représente, dans une mer poissonneuse avec barques et amours, des îles sur lesquelles on distingue des bâtiments, des arbres, des vignobles. Elles sont identifiées par des inscriptions en mosaïque qui livrent des noms d’îles ou de villes de Méditerranée.

Après la dépose du pavement en 1996, une première restauration effectuée s’est révélée inadéquate. Aussi, la présentation de cette mosaïque exceptionnelle a-t-elle été reprise afin d'en améliorer le support et de lui rendre sa lisibilité.

Cette nouvelle coopération entre l'atelier de conservation et de restauration du musée et l’Institut national du Patrimoine tunisien comprend, outre la restauration du pavement, la formation d’une équipe de restaurateurs tunisiens afin qu’ils puissent intervenir sur les pavements conservés dans les musées de leur pays.

L’exposition présentée au musée clôture l’ensemble de ce travail.

La mosaïque est visible depuis un promontoire, ce qui permet un regard sur l’ensemble de son iconographie. On peut se déplacer autour et s'approcher du pavement pour apprécier la finesse du décor. En parallèle, une vidéo, des photographies et des cartels présentent les contributions qui ont permis cette restauration.

Il s’agit là d’une coopération entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et l’Institut national du Patrimoine de Tunis (programme REFORMIL).

Programme des activités du musée : ICI

Octobre numérique à Arles jusqu'au 24 novembre

La suite du programme d'Octobre numérique, jusqu'au 24 novembre, est présentée ICI

Exposition photos du 17 novembre 2018 au 10 février 2019 à la fondation Vincent van Gogh Arles

« L’automne du paradis. Jean-Luc Mylayne »

Jean-Luc Mylayne a passé sa vie à se projeter dans le monde pour photographier « l’oiseau » dans un environnement rural qu’il investit pendant des semaines, voire des mois, pour obtenir la composition recherchée.

Depuis 2009, aucune institution française n’a consacré d’exposition à cet artiste hors du temps. La fondation Vincent van Gogh Arles présente un ensemble de trente-neuf œuvres créées de 1979 à 2008, déclinées en neuf chapitres selon un rapport à la lumière et à l’espace, jouant, dès le départ, sur une invasion progressive du bleu azur du ciel.

Tirée à un exemplaire unique, chaque photographie passe sous silence le lieu de la prise de vue mais souligne le temps nécessaire pour accéder à l’autre qu’est l’oiseau, en affirmant la datation. L’oiseau ne constitue pas pour autant le seul sujet de la photographie, mais il en devient le prétexte. Et comme l’explique l’artiste, l’oiseau se trouve être « la preuve que l’harmonie existe sur cette terre pour peu que l’on prenne le temps de s’accorder avec tous les mystères qui nous entourent. » (Télérama, le 19/06/2009.)

Fondation Vincent van Gogh Arles, du mardi au dimanche, de 11 h à 18 h (dernière admission à 17 h 15)

Site internet : ICI

Salon international des santonniers du 17 novembre 2018 au 13 janvier 2019 au cloître Saint-Trophime

                                                                        Photo Romain Boutillier - ville d'Arles

Le Salon international des santonniers expose l'art provençal des crèches et santons depuis 61 ans. Lors de cette édition, retrouvez :

- les santonniers professionnels et amateurs,
- les œuvres de 22 meilleurs ouvriers de France,
- les santonniers Josiane et Patrick Giordano et le créchiste Gérald Roux, invités d'honneur,
- le concours de création des professionnels et amateurs,
- les crèches d'Asie.

La foire aux santons aura lieu les 17 et 18 novembre à l'espace Van Gogh.

Cloître Saint-Trophime de 10 h à 18 h (sauf les 25 décembre et 1er janvier).
Tarif : 5,50 € - gratuit pour les Arlésiens et les moins de 18 ans.

Site Internet : ICI

Exposition photos du 17 novembre 2018 au 10 février 2019 à la fondation Vincent van Gogh Arles

James Ensor & Alexander Kluge : Siècles noirs

L’exposition « James Ensor & Alexander Kluge : Siècles noirs » consiste en un rapprochement sans précèdent entre l’œuvre gravé de l’artiste belge James Ensor et certains films inédits du cinéaste, théoricien des medias et écrivain allemand Alexander Kluge. Plus d’une trentaine d’estampes de James Ensor, produites de 1886 à 1904, construisent un parcours où apparaissent des scènes de foules tantôt pé́trifiées, tantôt déchaînées, et la mascarade d’une société s’affichant sous les traits de ses démons.

Il s'agit de la première exposition du cinéaste allemand au sein d’une institution muséale en France.

Fondation Vincent van Gogh Arles, du mardi au dimanche, de 11 h à 18 h (dernière admission à 17 h 15).

Site internet : ICI

Initiation à la paléographie aux Archives communales d'Arles à partir du 5 octobre.

Cette année encore, le service des Archives communales d'Arles organise des séances d'initiation à la paléographie pour apprendre à déchiffrer et comprendre les textes anciens.

Cet atelier, ouvert à tous, permet d’aborder le français tel qu'on l'écrivait du XVe au XVIIe siècle. Seront proposées également des séances en ancien provençal, une initiation au latin ainsi qu'au grec ancien.

Les séances visent également à concilier approche de la langue et découverte de l'histoire locale.

Tous ceux qui souhaitent avoir accès et se familiariser avec les documents d’archives trouveront dans ces séances à la fois une aide pratique et un éclairage précieux sur la langue et la société d’autrefois.

Archives communales d'Arles, Espace Van Gogh.
Du 5 octobre 2018 au 28 juin 2019, le vendredi de 13 h 30 à 14 h 30.

30 € pour l'année - Gratuit pour l'équipe de dépouillement des registres paroissiaux.

Téléphone : 04 90 49 36 50. Courriel : servicedesarchives@ville-arles.fr

Site internet : ICI

 

Exposition à l'atelier des Forges de la Fondation Luma du 14 octobre au 6 janvier

Luma présente l’exposition:

Picture Industry : Une histoire provisoire de l’image technique, 1844-2018,

un projet majeur explorant la riche histoire de l’imagerie reproduite mécaniquement, du XIXe siècle à nos jours.

Organisée par le plasticien et théoricien Walead Beshty, l’exposition compte plus de trois cents œuvres et objets d’environ cent contributeurs, et comprend des photographies, des médias, de la peinture, du dessin, de la vidéo, des collages et des installations. Une collection considérable de livres et de magazines – choisis parmi les riches archives personnelles de l’artiste et de nombreuses collections publiques couvrant une histoire visuelle de plus de cent cinquante ans – serpente à travers l’exposition et en renforce les thèmes. Ce projet s’appuie également sur un programme parallèle de projections d’œuvres d’art recourant au film ou à la vidéo.

Luma Arles
Parc des Ateliers
45 Chemin des Minimes

Horaires d’ouverture ;du jeudi au dimanche de 11 h à 18 h.

Site Internet de la fondation Luma : ICI

Exposition à la chapelle des Trinitaires du 17 septembre au 17 novembre 2018

De passage, regards sur l’héritage romano-byzantin

Organisée grâce au soutien de la région SUD-PACA et de la ville d'Arles, cette exposition a pour objectif de mettre en lumière l’existence dans l’espace euro-méditerranéen d’une identité commune et d’un héritage partagé, incarnés par le patrimoine romano-byzantin. Les photographies sont le résultat des résidences du photographe Jean-Claude Martinez dans 10 villes euro-méditerranéennes du réseau AVEC, Alliance de villes euro-méditerranéennes de culture.

Dans ses prises de vue réalisées au niveau du sol et en format panoramique, Jean-Claude Martinez porte une attention particulière à l'insertion de la figure humaine et aux liens que les personnes tissent avec les éléments patrimoniaux qui les entourent.

Visites guidées à 14 h 30 mercredi 19 et samedi 29 septembre, mercredi 3, samedi 20 et samedi 27 octobre, samedi 3 et mercredi 14 novembre.

Chapelle des Trinitaires, rue de la République, du lundi 17 septembre au samedi 17 novembre 2018 de 10 h à 17 h.

Entrée libre.

Exposition au musée départemental Arles antique du 15 septembre au 18 novembre

 

 Levez l'ancre, hissez les voiles !

Accastillage et équipement des navires du delta du Rhône à l’époque romaine

Avec la présentation de 60 objets provenant des fouilles du Rhône, des Saintes-Maries-de-la-Mer et du golfe de Fos, cette exposition aborde la question des navires et de la navigation à l'époque romaine dans le delta du Rhône, à travers le matériel d'accastillage et d’équipement des navires.

Pour illustrer ce thème, sont présentés, outre des ancres, les plombs de sonde, le gréement, les cordages et les outils qui leur sont associés, des éléments de pompes de cale, ainsi qu’une figure décorative de navire de combat (tête de sanglier en bronze). Une section est aussi spécialement dédiée aux navires romains ayant circulé dans le delta du Rhône et, notamment, à l’épave Laurons 2, voilier de commerce romain de 16 m de long qui a la particularité d’avoir conservé tout son flanc bâbord.

Dans la salle Fernand-Benoit, au premier étage du musée, cette exposition vient compléter les collections permanentes qui présentent notamment, dans une section dédiée à la navigation, le chaland Arles-Rhône 3.

Accès compris dans le billet d’entrée au musée.

Programme des activités du musée : ICI

 

Exposition-Rétrospective au musée Réattu du 30 juin au 30 décembre.

Véronique Ellena

Témoin passionné de la vie quotidienne dont elle révèle la spiritualité et magnifie la dimension rituelle à travers ses séries, photographe des choses simples auxquelles elle confère beauté et noblesse dans ses portraits, paysages et natures mortes délicatement mis en scène, Véronique Ellena est une artiste singulière dont le musée Réattu propose de découvrir l’œuvre dans toute son ampleur.

Cette première rétrospective institutionnelle invite à s'immerger au cœur de trente années de création, ponctuées de séries emblématiques développées à travers la commande publique (Les Grands moments de la vie, Le plus bel âge, Le Havre) etémaillées de résidences artistiques donnant naissance à des ensembles majeurs comme Les Classiques cyclistes ou Les Natures mortes de la Villa Médicis.

Du samedi 30 juin au dimanche 30 décembre de 10 h à 18 h jusqu'au 31 octobre et de 10 h à 17 h à partir du 2 novembre - Fermé le lundi.

Site internet : www.museereattu.arles.fr

Tarifs en vigueur à l'entrée du musée, sans supplément.

 

Le musée départemental Arles antique en 15 chefs d'œuvre

 

Visite guidée des expositions permanentes à travers 15 chefs d'œuvre.

Tous les dimanches à 15 h.

Durée 1 h 30 - Tarif : 3€ en plus  du billet d'entrée, sans réservation.
En vente le jour même, dans la limite des places disponibles.
Gratuit pour les abonnés du musée.

Programme des activités du musée : ICI

Site Internet du musée : ICI

 

Exposition au musée Réattu du 29 mars au 30 septembre 2018 (prolongée jusqu'au 30 décembre)

Photo : Autoportrait, Alfred Latour - Atelier de l'artiste, Eygalières - ca 1950 / Fondation Alfred Latour, tous droits réservés

Alfred Latour - Photographies - Cadrer son temps

« Alfred Latour - Photographies - Cadrer son temps » évoque l’œuvre photographique d’Alfred Latour. Elle fait pour la première fois l’objet d’une exposition institutionnelle au musée Réattu.

Dans la préface de la Revue des arts et métiers graphiques du 25 août 1931, le poète et critique d’art Philippe Soupault écrivait : On a voulu à tout prix que la photographie fût un art […]. À part de très rares exceptions, de ces exceptions qui confirment la règle, les photographes cherchèrent à faire de la peinture.

Avant d’être photographe, Alfred Latour est peintre. Aussi son œuvre ne s’inscrit-il pas dans cette quête un peu vaine, mais se place de façon légitime dans l’histoire même de la photographie et rejoint – le temps d’une exposition – les cimaises du premier musée des beaux-arts français à avoir collectionné la photographie.

Musée Réattu, 10 rue du Grand Prieuré, du jeudi 29 mars au dimanche 30 décembre 2018, de 10 h à 18 h - Fermé le lundi et le 1er mai

Tarif : de 6 à 9 €

Site internet : www.museereattu.arles.fr

 

Les sentiers de l'Étourneau aux Marais du Vigueirat à Mas Thibert

Du lever au coucher du soleil, parcourez les sentiers de l’Étourneau en accès libre. Sur 4 km de parcours thématiques, vous découvrirez :

– le sentier des Cabanes, parcours ludique de 500 mètres sur pilotis, pour découvrir avec les enfants tous les secrets de Dame Nature à travers huit cabanes interactives ;

– le sentier de la Palunette, découverte du paysage de la Camargue sur un circuit de 2,5 km équipé de deux observatoires et d’une plate-forme d’observation ;

– le jardin ethnobotanique, 700 mètres pour découvrir les plantes de Camargue et leurs usages par l’homme ;

– le sentier écofuté, parcours interactif destiné à sensibiliser aux problématiques d’écoresponsabilité et à l’utilisation des ressources naturelles.

Tarifs : 3 € à partir de 13 ans - 1,50 € de 6 à 12 ans - gratuit pour les moins de 6 ans.

Les sentiers de l’Étourneau ne sont pas accessibles aux enfants de moins de 13 ans non accompagnés d’un adulte.

Site Internet : ICI

Exposition au musée Réattu du 17 février au 30 décembre 2018

Le musée Réattu a 150 ans

L'année 2018 marque le cent-cinquantième anniversaire de l'ouverture au public de la maison du peintre Jacques Réattu. Pour célébrer l'événement, le musée met en place un dispositif exceptionnel de présentation de ses collections, sous la forme d'un accrochage rappelant ses origines : une galerie de peintures grandiose, associant librement les œuvres de Jacques Réattu – les grisailles du temple de la Raison, Prométhée, Alcibiade, etc. – à celles des peintres qu'il a collectionnés – Simon Vouet et Antoine Coypel – ou dont il a hérité, comme celles de son oncle Antoine Raspal.

Cet accrochage rend aussi hommage à Élisabeth Grange, fille du peintre, qui permit à la ville d'ouvrir à ses concitoyens un musée des beaux-arts clé en mains. Amatrice éclairée d'art et de littérature, muse de plusieurs peintres et du poète Frédéric Mistral, elle fut une figure incontournable du paysage artistique et social de sa ville au XIXe siècle, le parfait exemple du « type arlésien ».

Revenant aux sources de l'esprit du musée – une cohabitation permanente entre art ancien et art contemporain – le musée remet ainsi en scène les chefs-d’œuvre les plus emblématiques de ses collections.

Musée Réattu, 10 rue du Grand Prieuré, du samedi 17 février au dimanche 30 décembre 2018 de 10 h à 17 h jusqu'au 28 février et de 10 h à 18 h du 1er mars au 31 octobre puis jusqu'à 17 h

Site internet : www.museereattu.arles.fr

Programme 2018 de l’association pour les journées de l’Antiquité

 

 

L’association pour les journées de l’Antiquité présente pour la 29e fois son programme de visites, conférences, ateliers en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Languedoc-Roussillon.

Un vaste programme qui répertorie une centaine de manifestations depuis Béziers jusqu’à Nice.

Ces activités se dérouleront essentiellement avec les beaux jours du printemps. Vous y retrouverez des rendez-vous incontournables, comme les Journées nationales de l’Archéologie (les 15, 16 et 17 juin ; le programme complet sera disponible sur le site des Journées nationales de l’Archéologie : ICI ) ou la riche programmation du centre « Le Bourilhou » au Vigan. De nouveaux événements sauront retenir votre intérêt comme les visites de sites incontournables tels que Saint-Blaise, Glanum, l’Hôtel de Sade.

Le programme complet : ICI

 

 

La saison culturelle 2017-2018 organisée par la ville d'Arles

La programmation culturelle "ville d Arles" 2017/2018 organisée par :

- les services de la Culture et du Patrimoine,

- la médiathèque,

- les Archives communales, 

- le Musée Réattu,

peut être consultée ICI